Pourquoi le titane ?

ti element.png

un matériau d’une autre galaxie

disponible sur terre.

Nous utilisons le titane pour ses propriétés mécaniques, physiques, et la noblesse qu’il dégage à l’état brut ou une fois affiné.

 

Le titane est apparu en 1791 en Grande-Bretagne. Il faudra attendre plus d’un siècle et quelques décennies pour pouvoir exploiter ses vraies qualités. Au départ le titane était utilisé non allié (titane brut) mais il était déjà plus léger que l’acier et bien plus solide que l’aluminium. Son rendement physique était alors très (trop) souple.

 

L’aéronautique amènera le grade 9, soit un alliage titane avec 3% d’aluminium et 2.5% de vanadium. Cet alliage précieux, une fois transformé en tubes profilés, sera utilisé par certaines manufactures de cycles pour la réalisation de leurs cadres ou de leurs composants.

Nous admirons et travaillons le titane non seulement pour ses propriétés mécaniques hors du commun mais également pour son aspect intemporel. Là ou d’autres matériaux finiront par s‘user jusqu’à rompre, le titane conservera ses propriétés mécaniques indéfiniment, presque à perpétuité. Sa résistance à la fatigue, sa capacité de souplesse, son élasticité et son ratio volume/poids sont nettement supérieurs qualitativement aux autres métaux. L’aéronautique et le domaine médical sont de très fervents utilisateurs de cet alliage incroyable.

 

Mais la matière ne fait pas tout…Les meilleurs matériaux mis en forme de manière anarchique ou incohérente resteront en deçà d’un matériel concurrent meilleur marché avec des capacités mécaniques inférieures mais techniquement mieux pensé. Nous avons dû travailler longuement sur le développement technique et la conception de nos cadres de manière à exploiter à 100% les propriétés du titane. Nos géométries et points de soudage ont été pensés en fonction du matériau et de son utilisation finale, de manière à exploiter celui-ci afin de n’en faire ressortir que les qualités.

« Dans le terrain graveleux,
saisissez votre guidon en position basse,
appuyez sur les pédales,
appréciez la nervosité et  la réponse de votre monture... »
2021-02-02-Pepper1989-Crunch-9528.jpg
2020-10-07-Pepper1989-Crunch-1636.jpg
2020-10-07-Pepper1989-Crunch-1523.jpg

Nos cadres sont réalisés en épaisseur constante. Il existe du Double Butted ou Triple Butted (2 ou 3 dimensions d’épaisseur de matière par tube) mais celle-ci n’apporte pas d’intérêt dans le titane pour la simple raison que l’épaisseur constante de nos tubes est très fine, y compris aux extrémités. Le soudage se complexifie mais reste 100% fiable. De ce fait, le tube ne peut pas devenir plus fin dans sa zone la moins sollicitée mécaniquement…

 

Très souvent les matières sont mises en opposition dans le monde du cyclisme : aluminium, acier, carbone et titane… En prenant l’exemple d’une perche de saut, celle-ci va emmagasiner l’énergie de l’athlète lors de sa flexion pour lui redonner l’énergie mécanique sur la fin du mouvement et lui permettre de le pousser dans les airs et finalement atteindre sa performance. Imaginez le même athlète avec une perche trop rigide… Celle-ci ne rendra aucune énergie en bout de course et ne permettra pas d’atteindre la performance attendue. Pour le titane c’est identique, l’énergie doit être restituée de manière optimale en utilisant le nerf et en gardant le confort.

Nous utilisons dès lors le sublime de la matière titane, celui-là même qui donne la réponse au cycliste lorsqu’il demande à son cadre de travailler à la perfection, quand il s’investit physiquement et veut aller plus vite, plus loin et plus longtemps sans pour autant s’épuiser puisque la souplesse de sa monture l’aide dans son aventure.

Le titane : un matériau d’une autre galaxie disponible sur terre.